Menu   
   

Lien   
   

Service   
 
 

Autre   
   

 
 
     
 

Ce site a pour but de servir de point d'information et de communication pour tous les pratiquants d'Aikido désireux d'approfondir leurs connaissances sur cet art martial.

L'art martial qu'est l'aïkido a acquis depuis quelques années une grande notoriété au Japon, sa terre natale, comme à l'étranger. Cette popularité est la conséquence naturelle de son développement constant au cours des quatre dernières décennies et de sa récente apparition dans des films américains qui ont été vus par des centaines de millions de spectateurs. Même si le public le considère à juste titre comme un art martial, il a tendance à faire un amalgame entre l'aïkido et d'autres arts de combat bien connus, tels que le judo, le karaté, le kung-fu et le taekwondo.


Origine Technique

Il semblerait que le jujutsu fut développé avant l'aïki-jutsu. Cependant, le système hiéarchique japonais concernant la transmission des traditions martiales autorisait l'adoption par certains clans de techniques martiales appartenant à d'autres, pour raisons de guerre, de prise de territoires,etc...
Le Daïto-ryu jujutsu, étudié par le fondateur de l'aïkido, remonte au 9ème siècle et fut créé par le 6ème fils de l'empereur Shôwa. Il est possible que des techniques d'aïki-jutsu soit intervenues dans le programme du Daïto-ryu car la famille Takeda hérita de ce ryu d'aïki-jutsu (créée par le célèbre Yoshitsune) du clan Minamoto. Cet art surviva jusqu'à nos jours en temps que Daïto-ryu jujutsu.
Bien que ce style fut une des plus grande inspiration de O Senseï pour la conception de l'aïkido, d'autres écoles dont il suivit l'enseignement l'influencèrent.
Les mouvements de la lance et du sabre se retrouvent également dans les mouvements d'aïkido, amenant avec eux les notions d'axe et de centre extrêmement importantes pour l'exécution de la forme.

 

...différent

En quoi l'aïkido diffère-t-il de ces autres arts martiaux ? Hormis des différences techniques évidentes, l'aïkido est unique du fait qu'il est exclusivement un art de défense. L'aïkido ne comporte pas de techniques d'attaque, révélant en cela ses principes philosophiques et éthiques, alors que d'autres arts martiaux possèdent à la fois des techniques offensives et des techniques défensives. Bon nombre d'entre eux en sont venus à privilégier l'aspect sportif de la pratique. C'est le cas du judo, sport olympique depuis 1964, du karaté, du taekwondo et de divers autres arts martiaux. Pour beaucoup de pratiquants de ces disciplines, la participation aux compétitions et la victoire sont plus importantes que le fait d'apprendre des techniques de défense.
En aïkido, l'accent est mis sur le développement spirituel de l'individu à travers l'acquisition de techniques défensives. La dimension éthique de l'aïkido imprègne tous les aspects de sa pratique, que ce soit sur le tatami ou en dehors de celui-ci. Dans la philosophie du fondateur, Morihei Ueshiba, l'aïkido est un moyen d'unir les gens dans une "famille universelle". Il ne s'agit pas de blesser les autres, mais plutôt de "se protéger de manière bienveillante". Lors d'une confrontation physique, l'idéal pour le pratiquant chevronné d'aïkido est de se servir uniquement du contrôle nécessaire à la neutralisation de l'attaque en cherchant à éviter de blesser l'agresseur. En fait, les adeptes sincères de l'aïkido aspirent à atteindre un niveau encore plus élevé en essayant d'être sensible au conflit et à la violence potentielle en toutes circonstances, que ce soit sur le plan relationnel, social ou autre. Il faut anticiper les situations de confrontation physique et les éviter totalement en cultivant la confiance en soi, la lucidité et l'intuition. Atteindre ce but requiert inévitablement de nombreuses années de pratique assidue. Mais l'aïkido est la discipline de toute une vie et une pratique authentique aboutit à des progrès techniques constants, ainsi qu'à une meilleure compréhensio n de la nature humaine.

L'aïkido, dont les objectifs sont distincts de ceux d'autres arts de combat, a tendance à attirer les personnes intéressées par ses concepts d'harmonie dans les échanges et ses principes de résolution des conflits. Ceux qui recherchent essentiellement l'acquisition de techniques de combat pour se défendre dans la rue ou pour gagner des compétitions s'orientent tout naturellement vers d'autres arts martiaux. Pourtant, il serait faux de supposer que la pratique de l'aïkido n'est pas vigoureuse ou que ses techniques sont inefficaces. Pratiqué de la manière traditionnelle telle qu'elle était enseignée par son fondateur, l'aïkido conserve de toute évidence un caractère martial. Les techniques sont exécutées fermement, mais sans intention violente. De puissants blocages articulaires et des immobilisations permettent le contrôle e t la neutralisation de l'adversaire sans lui causer de blessure ou de traumatisme. L'aïkido comporte en fait des techniques capables de causer de sérieux dégâts corporels et même d'entraîner la mort, mais ses principes interdisent d'avoir un comportement aussi destructeur.

 

Conclusion

L’Aikido apprend à ne rien dire que l’on ne puisse aussi démontrer. C’est absolument essentiel. L’action véritable, celle qui est conforme au non-agir - c’est-à-dire celle qui Avec de belles paroles, on peut aller au marché
dit Lao Tseu. n’entre pas en opposition avec le cours naturel de l’Univers, mais s’accorde avec lui - est le moteur de la connaissance. C’est dans cette action là que les hommes et les femmes de TAI puisent leur foi dans l’avenir.

Que des Occidentaux avancent dans la voie ouverte par un Oriental, O Sensei Morihei Ueshiba, n’est pas un fait paradoxal, puisque dans la culture chinoise qui a servi de terreau à l’Aikido ils retrouvent les racines mêmes de leur propre tradition occultée au fil des siècles dans leurs pays respectifs.

Qu’ils cessent donc de se diminuer, qu’ils aient confiance en eux, qu’ils marchent la tête haute dans cette voie, riches et fiers de leur passé plusieurs fois millénaire, heureux d’être aujourd’hui les acteurs de ce grand rapprochement entre l’Orient et l’Occident d’où sortira le monde futur ! Tant il est vrai que :

L’art martial idéal que j’appelle Takemusu Aiki embrasse tous les êtres dans l’amour et travaille pour la paix de l’humanité.

 
     
 
 
   Pub
   

   Shop
   




© ESP Aiki 2007